Découvrez nos simulateurs PER gratuits

Vous voulez simuler l’avantage fiscal que vous procurerait un versement volontaire sur un Plan d’Epargne Retraite (PER) Individuel ?

Vous voulez calculer votre plafond d’épargne retraite disponible ou simplement comprendre celui indiqué dans votre avis d’imposition ?

Vous voulez estimer le capital que vous pourriez accumuler et la rente que vous pourriez percevoir en versant régulièrement sur un PER individuel ?

Répondez à quelques questions sur votre statut professionnel, votre situation familiale, vos revenus et vos versements d’épargne retraite et vous pourrez librement simuler l’avantage fiscal lié à votre versement sur un PER individuel ou estimer votre capital et votre rente à la retraite.

Le fonctionnement de notre simulateur de plan d’épargne retraite

Pourquoi faire une simulation d’avantage fiscal PER ?

Le principe de l’épargne retraite est de procurer une réduction d’impôt sur le revenu pour encourager la constitution d’une épargne de long terme disponible à la retraite. Les sommes ainsi affectées à un PER sont déduites du revenu catégoriel ou du revenu global dans la limite de plafonds.

Le calcul du plafond et de cette réduction d’impôt est complexe et dépend de nombreux paramètres parmi lesquels la situation professionnelle (salariés/TNS), la composition du foyer fiscal, les revenus du foyer.

Notre simulateur d’avantage fiscal PER estime la réduction d’impôt sur le revenu) que vous pouvez obtenir en cotisant sur un PER. Il détermine également le plafond de versement au-delà duquel vous n’avez plus droit à cette réduction.

Comment est calculée ma réduction d’impôt PER avec ce simulateur ?

Notre simulateur calcule l’impôt de votre foyer en fonction de vos réponses aux questions, dans un premier temps sans investissement sur un PER.

Il simule dans un deuxième temps le montant réduit d’imposition compte tenu de votre hypothèse d’investissement sur un PER.

La réduction d’impôt est la différence entre l’impôt sans PER et l’impôt avec versement PER.

Le principe de l’avantage fiscal du PER individuel

Les versements volontaires sur les PER individuels sont déductibles des revenus imposables dans la limite de plafonds annuels.

Cette déductibilité permet une réduction de l’impôt sur le revenu (pour ceux qui en payent) d’autant plus élevée que votre Taux Marginal d’Imposition (TMI) est élevé.

L’investissement réalisé peut ainsi être très supérieur à l’effort d’épargne.

Les contreparties de cette déductibilité à l’entrée sont l’illiquidité de l’épargne jusqu’à la retraite sauf cas de sortie anticipée (aléas de la vie et acquisition de la résidence principale) et la réintégration fiscale à la sortie (rente ou capital).

Le plafond d’avantage fiscal PER dépend du statut professionnel

Tous les contribuables bénéficient chaque année en vertu de l’article 163 quatervicies du Code Général des Impôts (CGI) d’un plafond annuel de déductibilité de leurs cotisations individuelles d’épargne retraite à hauteur de 10% de leurs revenus d’activités de l’année précédente.

Par ailleurs, les travailleurs non-salariés bénéficient chaque année en vertu de l’article 154 du CGI d’un double plafond de 10% de leurs revenus catégoriels dans la limite de 8 PASS (Plafond annuel de la Sécurité Sociale) et de 15% de la part de ces revenus catégoriels contenus entre 1 et 8 PASS.

Le plafond annuel général d’épargne retraite (article 163)

Le plafond d’épargne retraite général (article 163 CGI) est égal à 10% des revenus d’activité après abattements de l’année précédente avec un minimum de 10% du Plafond Annuel de la Sécurité Sociale (PASS) soit 4 114 EUR en 2021 et un maximum de 80% du PASS soit 32909 EUR.

Ce montant est diminué des Cotisations ou primes versées en 2020 à un régime obligatoire de retraite supplémentaire, y compris la part patronale (régimes dits articles 83 ou PERO), ainsi que de l’abondement de l’employeur sur un plan d’épargne pour la retraite collectif (PERCO/PERCOL) qui est exonéré d’impôt sur le revenu et monétisation des jours de congés.

Il est aussi diminué des versements volontaires déjà effectués en 2021 sur un PER ou un dispositif équivalent.

Le plafond spécifique des Travailleurs Non-Salariés (TNS)

Les gérants majoritaires de certains types de société (SARL, SELARL…) n’ayant pas opté pour le régime fiscal des sociétés de personne sont des Travailleurs Non Salariés bénéficiant du double plafond de l’article 154 du CGI. Les versements sont alors effectués par la société pour le compte du gérant et ne sont pas intégrés au montant des revenus déclarés.

Les TNS exerçant sous forme de BNC et BIC payent leur versement via leur compte professionnel et ces sommes viennent diminuer leur BNC et BIC déclarés.

Les TNS dont les versements professionnels ne dépassent pas les plafonds peuvent aussi cotiser à titre personnel et bénéficier de la déductibilité générale de l’article 164 du CGI.

Le plafond total d’épargne retraite

Le plafond total d’épargne retraite général (article 163 CGI) est la somme du plafond annuel et des plafonds non utilisés des 3 années antérieures.

Le plafond non utilisé correspond au plafond annuel diminué des versements effectués sur des PER individuels ou dispositifs équivalents (PERP, PREFON, COREM…).

Lorsqu’un souscripteur effectue un versement supérieur à son plafond annuel, celui-ci est affecté aux plafonds des années disponibles en commençant par l’année la plus ancienne.

Est-ce que le simulateur PER My PENSION peut estimer mon impôt ?

Notre simulateur n’estime que l’impôt sur le revenu au barème progressif sur la base des revenus déclarés. Il n’inclut ni l’imposition forfaitaire (sur revenus et plus-values mobilières par exemple), ni les prélèvements sociaux, ni les réductions et crédits d’impôt au titre d’autres dispositifs. Le résultat peut donc différer largement de votre avis d’imposition.

Pourquoi vous demande-t-on votre situation fiscale familiale

La déductibilité des versements impacte les revenus du foyer fiscal et donc le montant de l’imposition de ce foyer fiscal.

L’ampleur de l’avantage fiscal dépend ainsi du Taux Marginal d’Imposition (TMI) du Foyer fiscal.

Il est donc nécessaire de connaître précisément la composition et les revenus du foyer fiscal pour simuler l’impact de versements volontaires sur un PER individuel.

Par ailleurs, les couples ayant opté pour une déclaration commune ont la possibilité de mutualiser leurs plafonds de déductibilité d’épargne retraite.

Pourquoi vous demande-t-on le nombre de vos enfants à charge

Les enfants à charge augmentent le nombre de parts du foyer fiscal.

Le calcul de l’impôt s’effectue à partir du quotient familial, c’est-à-dire du total des revenus du foyer soumis au barème divisé par le nombre de parts. L’existence d’enfants à charge est ainsi susceptible de diminuer l’imposition du foyer et de modifier l’avantage fiscal lié à la déductibilité des versements d’épargne retraite.

Cependant, l’avantage qu’un foyer peut recevoir du fait de parts supplémentaires pour enfants à charge est plafonné, c’est ce qu’on appelle parfois le plafonnement du quotient familial.

A noter que les enfants disposent d’un plafond d’épargne retraite qui leur est propre et qui n’est pas mutualisable avec celui des parents.

Le calcul de l’impôt au barème progressif

Les revenus d’activité et certains autres revenus (revenus fonciers…) sont soumis au barème progressif de l’impôt par opposition aux revenus de valeurs mobilières et plus-values (sauf option contraire) qui sont soumis à une imposition forfaitaire.

Seuls les revenus d’activité (après abattement de 10%) sont pris en compte pour le calcul du plafond d’épargne retraite de l’année suivante.

En revanche, l’avantage fiscal lié au versement sur des PER individuels dépend du Taux Marginal d’Imposition et donc de l’ensemble des revenus soumis au barème.

Le fonctionnement de notre simulateur d’épargne retraite

Pourquoi faire une simulation d’épargne retraite ?

Vous voulez évaluer votre capital disponible à la retraite en fonction de vos versements sur votre Plan Epargne Retraite (PER) ?

Vous voulez calculer la rente viagère acquise grâce à votre PER ?

Ce simulateur conçu par les experts My PENSION est fait pour vous ! Répondez à quelques questions sur votre situation actuelle (âge, statut professionnel, revenus), vos versements d’épargne retraite et vos choix à la retraite. Le simulateur calculera votre capital et votre rente acquis sur votre PER individuel avant et après impôts.

Pourquoi vous demande-t-on votre âge ?

La différence entre l’âge actuel et l’âge prévisionnel de départ à la retraite détermine la durée de vie du PER pendant laquelle les versements vont s’accumuler et les plus-values se capitaliser pour générer le capital disponible à la retraite.

Les études réalisées par My PENSION xPER ainsi que par le COR (Conseil d’Orientation des retraites) démontrent que l’âge de début des versements est un facteur clé de succès de l’épargne retraite.

Plus un actif commence tôt à épargner sur un Plan Epargne Retraite, plus ce PER sera efficace pour améliorer son niveau de vie à la retraite.

Pourquoi vous demande-t-on votre statut professionnel ?

Le plafond de déductibilité des revenus est différent pour les Travailleurs Non-Salariés.

Tous les contribuables bénéficient d’un plafond universel de 10% du revenu avec un plancher de 1 PASS et un plafond de 8 PASS (Plafond Annuel de la Sécurité Sociale = 41 136 EUR en 2022).

Les Travailleurs Non-Salariés (TNS) disposent en plus d’un plafond de 15% de leurs revenus entre 1 et 8 PASS.

Cet avantage supplémentaire est destiné à encourager particulièrement les TNS à souscrire des produits d’épargne retraite supplémentaires car leurs cotisations obligatoires et donc leurs retraites de base et complémentaire sont souvent moins élevées que celles des salariés. La baisse de niveau de vie des TNS à la retraite est plus élevée que celle des salariés s’ils ne compensent pas par de l’épargne retraite supplémentaire de type PER.

Pourquoi vous demande-t-on vos revenus et leur évolution ?

Les revenus d’activité déterminent le montant maximal de versements déductibles sur un PER.

La progression des revenus d’activité au cours de la carrière permet d’augmenter le montant des versements déductibles.

A titre d’exemple, un cadre qui gagne 50 000 EUR à 30 ans atteindrait avec une progression annuelle moyenne de 3% un revenu de 110 000 EUR à 65 ans. Il pourrait ainsi verser 4 500 EUR déductibles à 30 ans et jusqu’à 9 900 EUR à 65 ans. (10% du revenu après abattement de 10% soit 9%).

Le simulateur va évaluer le revenu et la fiscalité chaque année, sachant que la progression pourra modifier le taux marginal d’imposition.

Pourquoi vous demande-t-on votre versement de l’année puis les versements annuels ?

La première année de versement sur un PER est particulière puisqu’un souscripteur peut utiliser, en plus de son plafond de l’année, la somme de ses trois deniers plafonds non utilisés. Le simulateur ne vérifie pas la déductibilité du montant indiqué et considère l’intégralité déductible pour l’année considérée. Pour vérifier la déductibilité, l’utilisateur peut recourir au simulateur My PENSION dédié à l’avantage fiscal ou contacter nos experts.

Le souscripteur peut ensuite mettre en place des versements libres programmés par prélèvement selon une périodicité mensuelle, trimestrielle ou annuelle. Il est conseillé dans le simulateur d’opter pour des versements proportionnels au salaire qui augmenteront ainsi au cours de la carrière. Dans la réalité, le souscripteur, en particulier TNS, peut opter pour des versements périodiques modérés et un versement complémentaire en fin d’année en fonction de ses revenus de l’année.

Pourquoi vous demande-t-on la performance financière estimée de votre PER ?

La performance des investissements financiers du PER a un effet d’autant plus important sur la constitution d’un capital ou d’une rente que les gains sont réinvestis et ne sont soumis à la fiscalité qu’à la sortie du PER (effet de capitalisation des gains).

Le souscripteur a généralement le choix entre une gestion libre investissant sur fonds en euros, fonds d’investissement, fonds indiciels (ETFs) et actions de sociétés d’une part ou une gestion pilotée par une société spécialisée en gestion d’actifs.

Les performances indiquées pour les gestions prudentes, équilibrées et dynamiques ne sont pas garanties. L’utilisateur peut documenter sa propre estimation de la gestion en cliquant sur gestion libre et documentant un taux.

Les performances sont supposées nettes de tous frais. My PENSION xPER a des frais transparents tout compris de 1,3% sans frais sur versement et d’arbitrage en lignes.

Pourquoi vous demande-t-on l’âge envisagé pour votre retraite ?

En dehors des cas de sortie anticipée, le PER ne peut être liquidé qu’après avoir fait valoir tous ses droits à la retraite, dont l’âge légal minimal est fixé à 62 ans (hormis exceptions pour carrières longues).

En revanche, un souscripteur n’est pas obligé de liquider son PER dès qu’il a fait valoir ses droits à la retraite. Il ne peut plus faire de versements déductibles sans revenu d’activité mais peut continuer à gérer son PER et capitaliser ses gains.

Le simulateur ne permet pas d’envisager les cas de sortie anticipée avant la retraite. Il prévoit une liquidation du PER en même temps que la prise de retraite effective.

Pourquoi vous demande-t-on de choisir entre rente et capital ?

Le souscripteur qui a effectué des versements volontaires individuels a le choix de liquider son PER soit sous forme de versement d’un capital éventuellement fractionné en plusieurs fois, soit en rente viagère, c’est-à-dire un montant versé périodiquement jusqu’à son décès. Les bons PER comme My PENSION xPER permettent de panacher les sorties.

La rente viagère est assimilable à un complément de pension. Elle a l’avantage d’être versée jusqu’au décès donc de couvrir le risque de vivre longtemps. En revanche, les assurés qui décèdent avant l’âge prévu par les tables statistiques utilisées par l’assureur perçoivent moins que leur capital accumulé.

La sortie en capital peut être fractionnée sur plusieurs années pour étaler l’impact fiscal de la réintégration de l’avantage fiscal initial.

En revanche, les sommes issues de versements obligatoires (article 83) ne permettent que des sorties en rente.

Quels résultats obtenez-vous ?

Le simulateur d’épargne retraite My PENSION xPER va vous permettre d’estimer :

  • Le cumul de versements effectués
  • L’avantage fiscal global sur la durée du PER
  • L’effort net d’épargne pendant la vie du PER
  • Le montant brut de capital atteint au moment de la liquidation
  • Les montants versés (éventuellement fractionnés sur plusieurs années) bruts et nets après impôts pour une sortie en capital
  • Les rentes viagères brutes et nettes versées en cas de sortie en rente et la durée de vie estimée selon les tables de mortalité des assureurs
  • Le montant total ainsi reçu en comparaison de l’effort d’épargne.

Le simulateur utilise des hypothèses simplifiées et ne permet pas d’intégrer tous les cas complexes. Ses résultats ne sont pas garantis. Il a surtout une vocation pédagogique pour comprendre la mécanique de l’épargne retraite PER et les conséquences des choix du souscripteur.

Les experts My PENSION sont à votre disposition pour l’adapter à votre cas personnel

Contacter un expert
Fermer
Accéder à votre espace GENERALI
Contacter My PENSION