Des questions sur votre Retraite ?

Les experts My PENSION répondent à vos questions sur la retraite, l’âge de départ, les retraites anticipées et progressives, le calcul des retraites de base et complémentaires...

Estimez votre avantage fiscal avec notre simulateur PER adapté à la nouvelle loi PACTE et préparer ainsi au mieux votre retraite.

Tout savoir sur la réforme des retraites

Que contient la Réforme des retraites ?

La Réforme des retraites de 2020 en France est un projet de loi visant à refondre en profondeur le système de retraite français, dans la lignée du programme électoral d’Emmanuel Macron. Ce projet de réforme propose trois transformations principales : l'institution d'un régime de retraite dit « universel » remplaçant les 42 systèmes existants ; la mise en relation directe théorique du montant de la retraite avec les cotisations versées (système à points) ; la mise en place de mesures ayant pour but affiché d'améliorer les retraites des plus défavorisés s'ils font une carrière complète. Elle ne touche en revanche pas à l'âge de départ. Elle a été adoptée en première lecture à l’Assemblée Nationale fin février 2020 (le gouvernement a eu recours à l’article 49.3) avant d’être suspendue mi-mars compte tenu du contexte sanitaire. Elle devra encore être discutée par les parlementaires avant une éventuelle adoption selon un calendrier désormais très incertain.

A quel âge peut-on prendre sa retraite ? Age pivot vs Age du taux plein vs Age d’équilibre ?

La réforme des retraites de 2010 a porté l’âge minimum de départ à la retraite à 62 ans (contre 60 ans avant). Hormis un dispositif spécifique pour carrière longue qui permet de partir à 60 ans, l’âge minimal de départ est 62 ans. Toute personne peut choisir de partir en retraite à partir de 62 ans, mais elle n’est pas garantie de percevoir une retraite à taux plein. En effet, l’obtention d’une retraite à taux plein nécessite d’atteindre un nombre de trimestres cotisés qui dépend de sa date de naissance. Le système prévoit par ailleurs un âge du taux plein automatique, qui est l’âge de départ auquel on perçoit une retraite au taux plein quel que soit le nombre de trimestres de cotisations. Il a été porté à 67 ans par la réforme de 2010. L’âge pivot, initialement proposé dans la Réforme des retraites en cours, est supposé remplacer l’âge de départ automatique au taux plein. Une décote serait appliquée pour des départs avant cet âge quel que soit le nombre de trimestres cotisés. L’âge pivot a été supprimé du projet de réforme face à la contestation, mais y figure toujours un âge d’équilibre au fonctionnement similaire, qui serait mis en place ultérieurement.

Tout savoir sur la retraite de base, complémentaire, anticipée...

Comment se calcule la retraite de base des salariés ?

Les salariés qui remplissent les conditions d’âge (62 ans) et de nombre de trimestres de cotisation reçoivent une retraite de base à taux plein qui est égale à la moitié du salaire annuel moyen, défini comme étant la moyenne (revalorisée) des salaires (dans la limite du plafond annuel de la sécurité social) des 25 meilleures années de carrière. Selon le nombre de trimestres effectivement validés, la pension peut être affectée par une décote ou une surcote et un coefficient de proratisation. Les assurés qui ont eu et/ou élevé des enfants bénéficient de majorations familiales sous forme de droits supplémentaires à la retraite : Acquisition de trimestres supplémentaires, Majoration du nombre de trimestres et congé parental d’acquisition, Majoration de la retraite à partir du troisième enfant.

Comment se calcule la retraite complémentaire

Chaque système de retraite complémentaire est différent, mais ils partagent les mêmes mécanismes. La retraite complémentaire reste une retraite par répartition. Elle est fondée sur un système d'acquisition de points par versement de cotisations pendant la carrière active, puis sur le versement d'une pension correspondant au produit du nombre de points accumulés pendant la carrière par la valeur de service du point, éventuellement diminué d'une décote pour trimestres manquants par rapport au nombre requis pour un taux plein et éventuellement majoré pour avoir élevé plus de 3 enfants

Prendre une retraite anticipée ou une retraite progressive ?

La notion de retraite anticipée fait référence aux personnes pouvant prendre leur retraite avant l'âge légal de départ à la retraite du fait d'une carrière longue. Pour bénéficier d'une retraite anticipée pour carrière longue, vous devez avoir remplir les 3 conditions suivantes : Avoir commencé à travailler avant 20 ans, Justifier d'un nombre minimum de trimestres d'assurance retraite cotisés, tous régimes de base obligatoires confondus et Justifier d'un nombre minimum de trimestres d'assurance retraite en début de carrière. Ces conditions de durée d'assurance varient en fonction de votre année de naissance, de l'âge à partir duquel vous envisagez de partir en retraite, et de l''âge à partir duquel vous avez commencé à travailler. La retraite progressive permet à un salarié (à partir de 60 ans et 150 trimestres) de percevoir une partie de ses pensions de retraite tout en exerçant une ou plusieurs activités à temps partiel. Le salarié doit avoir au moins 60 ans. La durée globale de travail à temps partiel doit représenter entre 40 % et 80 % de la durée de travail à temps complet.

Compléter sa retraite avec un PER ?

Les déséquilibres actuels et prévisibles des systèmes de retraite par répartition, que ce soient la retraite de base ou la retraite complémentaire, militent pour un développement d’une épargne retraite supplémentaire par capitalisation. Ce troisième pilier de la retraite en France a vocation à de développer. Les pouvoirs publics ont pris la mesure de l’enjeu en introduisant explicitement dans la loi PACTE de 2019 un objectif de développement de l’épargne retraite supplémentaire grâce à une modernisation et une simplification des dispositifs d’épargne retraite sous forme de PER individuels ou de PERCOL et PERO collectifs. Le principe des plans d’épargne retraite est de bénéficier d’un avantage fiscal au versement en échange d’un blocage de l’épargne jusqu’à la retraite sauf cas de déblocage anticipé. En versant régulièrement sur son PER, un souscripteur va se constituer, en réalisant une économie d’impôts, un capital pour sa retraite dont il pourra bénéficier sous forme de rente ou de capital.

Estimez votre avantage fiscal avec notre simulateur PER adapté à la nouvelle loi PACTE et préparer ainsi au mieux votre retraite.

Fermer
Accéder à votre espace GENERALI
Contacter My PENSION